top of page

Parc de l'Orangerie

Parc de l'Orangerie
Gaenseliesel - Parc de l'orangerie
20220612_083821.jpg

Du XVIIIe siècle à nos jours, le parc de l'Orangerie demeure la promenade favorite des strasbourgeois, séduits par son pittoresque parc à l'anglaise complété d'un zoo très populaire (fermé en 2022, par la mairie écologiste qui attache plus d'importance au "bien-être" des animaux qu'au bonheur des jeunes enfants émerveillés qui découvraient des animaux) et d'un bowling (fermé depuis fin 2022 et qui ouvrira, espérons-le, au cours de l'année 2025).

Le bowling passera de 24 à 32 pistes pour pouvoir acceuillir des compétitions internationales.

Sous l'influence de deux maires ouverts aux influences d'Outre-Manche, Jean Frédéric de Turckheim puis Georges Frédéric Schutzenberger, le site prend des allures de jardin paysager romantique à l'anglaise par la création d'allées sinueuses autour de plantations savamment "désordonnées", à l'image de la nature elle-même.

L'exposition d'Industrie et d'artisanat qui se tient à l'Orangerie en 1895 occasionne un doublement de la superficie du parc qui est progressivement meublé de pittoresques maisons à colombage -le Buerehiesel-, de folies -comme le temple de l'Amour-, de pièces d'eau, ponts, fontaines.

Deux statues, sont à signaler : la traditionnelle Gaenseliesel, et le poétique Puits voleur installé par Patrick Bailly-Maître-Grand en 1994

Juin 2024

Mai 2024

_copie-0_20240510_131307.jpg
_copie-0_20240510_131134.jpg
_copie-0_20240510_130259.jpg
_copie-0_20240510_125724.jpg
_copie-0_20240510_130149.jpg

Photos faites avec SAMSUNG GALAXY S24 ULTRA

_copie-0_20240510_131942.jpg
_copie-0_20240510_131740.jpg
_copie-0_20240510_131615.jpg
_copie-0_20240510_131532.jpg
_copie-0_20240510_131505.jpg

Cette ferme alsacienne a pan de bois a été construite vers 1660... à Molsheim ! Elle est démontée et réimplantée dans le parc à l’occasion de l’exposition industrielle de 1895.

Le bâtiment, qui abrite aujourd’hui un restaurant gastronomique, est l’un des derniers témoignages de cette exposition historique.

_copie-0_20240510_125915.jpg
_copie-0_20240510_133531.jpg
_copie-0_20240510_133455.jpg
_copie-0_20240510_133104.jpg
_copie-0_20240510_133413.jpg
_copie-0_20240510_133035.jpg
_copie-0_20240510_132218.jpg
_copie-0_20240510_140935.jpg
_copie-0_20240510_134152.jpg
_copie-0_20240510_133904.jpg

Dans la continuité de la grande allée Le Nôtre se déploie le principal édifice du parc, le Pavillon Joséphine. Cet élégant bâtiment de style classique est construit en 1807, sur les plans de Valentin Boudhors, pour abriter une précieuse collection d’orangers (qui a donné son nom au parc). Il est dédié à l’impératrice Joséphine de Beauharnais, femme de Napoléon Bonaparte, qui séjourna régulièrement à Strasbourg. 

_copie-0_20240510_142333.jpg
_copie-0_20240510_140905.jpg
_copie-0_20240510_133437.jpg
_copie-0_20240510_142217.jpg
_copie-0_20240510_142238.jpg
_copie-0_20240510_140601.jpg
_copie-0_20240510_142300.jpg
_copie-0_20240510_142142.jpg
_copie-0_20240510_142057.jpg
_copie-0_20240510_140542.jpg
_copie-0_20240510_135955.jpg
_copie-0_20240510_134721.jpg
_copie-0_20240510_130225.jpg
_copie-0_20240510_133936.jpg
_copie-0_20240510_134054.jpg
_copie-0_20240510_130043.jpg
_copie-0_20240510_135647.jpg
_copie-0_20240510_135305.jpg
_copie-0_20240510_135221.jpg
_copie-0_20240510_134649.jpg
_copie-0_20240510_134439.jpg
_copie-0_20240510_133806.jpg
_copie-0_20240510_133707.jpg
_copie-0_20240510_133605.jpg
_copie-0_20240510_134138.jpg
_copie-0_20240510_135047.jpg

Le parc de l'Orangerie est largement agrandi pendant la période allemande, à l'occasion de l'exposition industrielle et artisanale de Strasbourg de 1895. C'est à cette époque que le lac artificiel et sa cascade sont creusés. Le parc est intégré dans la Neustadt.

Fontaine à deux vasques circulaires superposées,

située à l'extrémité de la charmille.

_copie-0_20240510_135709.jpg
_copie-0_20240510_134822.jpg
IMG_20230210_134714_473.jpg
Parc de l'Orangerie
IMG_20230210_140737_285.jpg
IMG_20230210_134951_052.jpg
Parc de l'Orangerie

Hiver 2023

IMG_20230210_134603_027.jpg
IMG_20230210_143905_027.jpg
IMG_20230210_143414_879.jpg
IMG_20230210_143221_433.jpg

Nouvel An 2023

20230101_113739.jpg
20230101_112922.jpg
20230101_112731.jpg
20230101_112807.jpg
20230101_112539.jpg

La Gänseliesel littéralement: « Lison aux oies » est une figure de sculpture thématisée dans les pays germanophones. Elle représente une fillette ou une jeune fille accompagnée d'oies qu'elle amène au marché ou à la mare.

20230101_114049.jpg
20230101_113607.jpg
20230101_112653.jpg
20230101_114058.jpg
20230101_112840.jpg
20230101_112910.jpg
20230101_113045.jpg
20230101_113904.jpg
20230101_114119.jpg
20230101_113937.jpg
20230101_114109.jpg
20221017_134835.jpg
20221017_132842.jpg
20221017_133319.jpg
20221017_133742.jpg
20221017_133908.jpg
20221017_133704.jpg
20221017_132833.jpg

Automne 2022

20221017_134604.jpg
20221017_134704.jpg
20221017_134420.jpg
20221017_134702.jpg
20221017_133625.jpg
20221017_134108.jpg
20221017_133554.jpg
20221017_133009.jpg
20221017_133932.jpg
20221017_132609.jpg
20221017_132755.jpg
20221017_135130.jpg
20221017_133046.jpg
20221017_134355.jpg
20221017_134014.jpg
20221017_134400.jpg
20221017_134952.jpg
20221017_134327.jpg
20221017_134938.jpg
20221017_135549.jpg
20221017_140241.jpg
20221017_134254.jpg
20221017_132523.jpg
20221017_132707.jpg
20221017_132707.jpg
20221017_132609.jpg
20221017_135224.jpg
20220612_083616.jpg

Le Pavillon Joséphine

En complément d'un parc d'allées classiques à la française dessiné en 1692, l'architecte Valentin Boudhors élève le bâtiment de l'Orangerie entre 1804 et 1807.

Il s'agissait pour la Ville d'abriter dignement l'important reliquat de la collection d'orangers réunie par le comte Jean-Régnier III de Hanau-Lichtenberg pour l'agrément des fameux jardins attenants à son château de Bouxwiller, plantes exotiques confisquée par la Convention en 1793.

 

En souvenir des séjours de l'impératrice Joséphine de Beauharnais à Strasbourg, on donna son nom à l'Orangerie. 

20220731_081029.jpg

Eté 2022

20220612_083910.jpg
20220731_075451.jpg

Le Buerehiesel

Vieille maison alsacienne construite en 1607 à Molsheim, la bâtisse fut amenée pièce par pièce dans le parc pour l’Exposition industrielle internationale de 1895 avec son potager et sa gloriette. 

La partie la plus ancienne du bâtiment est inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques. Le Buerehiesel signifie littéralement « la maisonnette des paysans ». Pour autant, le Buerehiesel n’a jamais été une ferme mais une épicerie du centre ville !

20220731_081433.jpg
20220731_081459.jpg
20220731_081122.jpg
20220731_081328.jpg
bottom of page